Michel VOLETTI Phot'Artiste

LUI, SES ORIGINES ET LE RESTE…

 

Citoyen du monde, aventurier né à Lambaréné chez le Dr Schweitzer, sevré en Indochine, élevé sur la Côte d’Azur, Michel berce ses rêves d’adolescence entre l’Angleterre et les Etats Unis avant de s’installer quelques temps à Paris pour lancer une carrière de comédien qui le fera voyager de la scène au petit et au grand écran. Il joue Anouilh, Giraudoux, Shakespeare, Sartre, Genet, Sagan, Claudel, Horowitz, Hugo, Cocteau, Wilde… tourne pour Andy Warhol, Eric Rohmer, Francis Ford Coppola, Edward Zwick, Paul Mazurski, Tom Tickwer, Cyril Collard, Josée Dayan, George Lautner… aux côtés de Fanny Ardant, Bernadette Laffont, Sabine Azema, Annie Duperey, Lambert Wilson, Gérard Darmon, Michael Lonsdale, Michel Serrault… mais aussi Nick Nolte, Klaus Maria Brandauer, George Peppard, Larry Hagman, Clive Owen, Marthe Keller, Angela Landsbury, Drew Barrymore…

Parallèlement, il écrit, met en scène, joue les critiques cinéma pour différents magazines et sites internet, dirige un théâtre, crée sa maison de production.

Il prête également sa voix à de nombreux acteurs de films et séries étrangères ainsi que pour des dessins animés et des documentaires…

Passionné par le monde des Arts et de l’image, Michel est impatient de partager avec vous ses créations.

NOTE D’INTENTION ARTISTIQUE

 

La première fois que j’ouvris les yeux sur le monde, j’étais à la lisière de la brousse africaine. Mes premiers pas se firent donc entourés non seulement des sensations d’un nouveau-né, mais aussi d’images fortes, de couleurs vives, d’odeurs étranges. Pour continuer l’apprentissage, quatre ans plus tard, mes parents partirent pour ce qu’on appelait à l’époque l’Indochine… Autres images, autres parfums, autres vibrations, autres couleurs… trois ans plus tard, départ pour la France… sur le Kerguelen avec escale au Sri Lanka, en Egypte, traversée de la Mer Rouge... J’étais marqué à jamais par l’ « ailleurs », l’évasion, le besoin de me sentir libre de voler d’un pays à un autre, d’une aventure à une autre, d’apprivoiser mes émotions, de capturer ces images et de les graver dans ma mémoire.

Pour moi, l’apprentissage de la vie s’est fait par l’Aventure, le voyage (du corps comme de l’esprit), les rencontres, la lecture, le cinéma, le théâtre, l’écriture… je n’ai jamais supporté le carcan de l’école, de l’éducation telle qu’elle nous est imposée. Je déteste « apprendre ». J’ai besoin de découvrir, d’expérimenter, de chercher, de ressentir… Je suis un autodidacte pur jus !

 

J’ai découvert la photo à 15 ans grâce à un copain, photographe amateur, qui me prêtait son matériel de développement et des négatifs. J’ai très vite aimé apporter une vision différente à son travail par un nouveau cadrage, un contraste plus doux ou plus fort, changeant ainsi la lumière et créant de nouvelles images, de nouvelles histoires. Depuis, je me suis toujours amusé avec un appareil photo, collectionnant les souvenirs de vacances, de soirées, de tournages, de « moments »… mais sans penser une seule seconde que je pourrai un jour aller plus loin.

Aujourd’hui, la photo est pour moi un nouveau vecteur d’expression, de création, d’évasion. Telle une peinture, je la manipule avec délicatesse, transforme ses couleurs, accentue sa lumière, ses ombres mystérieuses, l’étire, la déforme parfois, pour mieux rêver, raconter une histoire, mais aussi pour partager une émotion, un univers, un instant, une image volée avec celui ou celle qui s’ouvrira au voyage.

 

« Chasseur d’images » j’aime cette appellation. Prendre une photo, c’est avant tout être sur le qui-vive, être prêt à appuyer sur la gâchette dès que la proie fait face à l’objectif. Une fois capturée, l’image est à nous. Elle nous offre ses mystères, se prête à nos caprices, à nos folies, à nos colères, à notre tendresse, à notre amour. Elle se laisse transformer selon nos désirs, mais jamais elle ne perdra son identité réelle. C’est sa force et sa beauté.

 

Merci à ceux et celles - ils se reconnaitront – qui m’ont poussé et aidé à m’engager sur cette nouvelle route et à tous ceux et celles qui voudront bien venir partager mon plaisir.

 

Michel Voletti